Mes amis les bêtes

Publié le par Sylvain

En Finlande, les animaux ne sont pas très craintifs. C’est la réputation des rennes (même si pour le moment j’ai plutôt du mal à les voir !), mais aussi des plus petites bestioles qui vivent au voisinage immédiat des habitations…

Mon voisin l’écureuil

Très fréquemment, en face de ma fenêtre, dans la partie de forêt sur laquelle ma vue donne directement, je peux voir un petit écureuil très vif gesticulant de branche en branche, et du sol au sommet des cimes. Quelle énergie et quelle adresse ! Il lui arrive même parfois de s’aventurer dans le garage à vélo, à la recherche de je ne sais quelle victuaille. En fait, il y a deux écureuils, car ce matin alors que je prenais mon petit déjeuner, et malgré les 0°C, c’était bien deux petites queues en panaches rousses qui gesticulaient dans les pins. Le petit couple – si c’en est un – semble très préoccupé par la collecte de ses réserves hivernales !

 

Petites mésanges

Autant l’écureuil semble bien indifférent à ma présence, autant il n’en est pas de même pour celles qui sont régulièrement mes invitées à déjeuner : des petites mésanges bleues (un couple, là aussi ?), qui volettent avec force énergie elles aussi dans les parages. Au menu ? Souvent des miettes de pain et autres. Ces mésanges ne sont pas timides, à tel point que quand le balcon est vide de miettes à picorer, elles viennent voler et taper contre le carreau de ma chambre. Une fois le repas servi, je peux être sûr qu’elles sont là dans les secondes qui suivent mon départ du balcon !

 

C’est rigolo de vivre ainsi si près de la nature et de ses autres habitants. Je me souviens que l’an passé mon seul visiteur ailé – en pleine ville où j’habitais – avait été un gros pigeon grassouillet venant chercher lui aussi quelque victuaille et surtout utiliser le rebord de mon balcon comme support de ses siestes interminables…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article