J2. Kilpisjärvi - Alta : fjords norvégiens

Publié le par Sylvain

Départ de très bonne heure

Ce matin, nous étions convenus de partir de très bonne heure afin d’arriver le plus tôt possible à Alta, la principale ville du Finnmark norvégien, et accessoirement notre destination du jour, dans l’idée de pouvoir visiter le musée – et ses célèbres gravures de plus de 3000 ans. Seulement voilà, entre ceux qui n’avaient pas mis de réveil et ceux qui n’avaient pas entendu le leur, à 8 heures nous dormions encore tous paisiblement ! Tant pis pour le musée donc, et à la place nous prendrons le temps de faire une bonne randonnée dans la zone de Kilpisjärvi !

 

Randonnée jusqu'au vers le point de rencontre des trois frontières

Nous étions tous très motivés pour nous rendre sur le lieu exact de rencontre des territoires de la Suède, de la Norvège et de la Finlande. Mais ce point ne se situe pas en bordure de route ! Il faut arpenter 11 kilomètres d’un sentier escarpé à travers la montagne pour y parvenir ! A l’annonce de cette donnée nouvelle, tandis que les plus téméraires envisagent de parcourir la longue distance, les plus raisonnés tranchent qu’il vaut mieux y renoncer. Mais nous voilà partis sur le sentier, armés de nos indispensables appareils photos. Nous parcourons tout de même une partie de l’itinéraire, avant de rebrousser chemin… S  ans doute avons-nous suffisamment de clichés de magnifiques étendues montagneuses et désertiques dans nos appareils et dans nos mémoires ! Juste au moment de rebrousser chemin, nous distinguons dans la montagne le passage d’un troupeau de rennes crapahutant comme nous… Un bon petit zoom et c’est dans la boîte !

 

Bienvenue en Norvège

Nous reprenons la route et arrivons très vite à la frontière norvégienne : le temps de prendre quelques photos là encore, et de s’enthousiasmer de petits détails comme le changement de couleur des marquages sur la chaussée (pour les curieux : blanc en Finlande, jaune en Norvège !) et c’est reparti, à travers une route de plus en plus sinueuse alors que le paysage est constitué pour l’essentiel de montagnes aux cimes enneigées.

A peine pénétrés sur le territoire norvégien, nous nous trouvons né à né avec un gros troupeau de rennes largement dispersé sur la chaussée – l’arrivée d’un véhicule les laisse indifférents – et les bas côtés. En fait, ces rennes sont probablement finlandais, car un vieil homme monté sur un quad semble les diriger vers la frontière finlandaise, que les bestiaux ont sans doute eu le tort de franchir dans la nuit.

 

Route des fjords

Bientôt, la proximité de la mer s’observe, car les plans d’eau que nous rencontrons ne sont plus ni lacs ni rivières mais bien bras de mer : nous voici en bordure de l’océan arctique ! La route longe celui-ci, même si le paysage est la plupart du temps celui d’un lac avec des montagnes en arrière plan : nous sommes dans les fjords ! L’océan s’engouffre entre les montagnes, ce qui donne cette vision toute caractéristique des fjords.

Nous sillonnons ces fjords sur des dizaines et des dizaines de kilomètres, en s’arrêtant parfois quand la magie d’un paysage nécessite une pause photo. Parfois, la route longe alternativement sur des dizaines de kilomètres les deux côtés d’un fjord, ce qui donne l’impression de progresser en zig-zag… Cette route nous conduit jusqu’à Alta, la première ville visible au loin dans l’obscurité quand nous y arrivons.

 

Alta by night

Une fois installés dans notre humble cabine de l’ Alta River Camping , nous décidons de faire une petite visite nocturne de la ville d’Alta. Le centre ville de ce pôle universitaire et économique du Finnmark est constitué en tout et pour tout d’une place démunie avec une statue, entourée de quelques commerces et de quelques pubs, très calmes et très respirables. En Norvège, comme en Suède aussi notamment, le tabagisme n’est pas toléré dans les lieux publics, même les bars ou restaurants.

Publié dans Carnets de voyages

Commenter cet article