Rovaniemi, ville touristique, recherche guides

Publié le par Sylvain

Rovaniemi est la ville du Père Noël, pour des raisons au moins autant touristiques qu’historiques je crois… Rovaniemi est la capitale du grand nord finlandais, pour des raisons indubitablement géographiques j’en suis sûr. Bref, la capitale lapone est une ville touristique, et plus particulièrement à la période de Noël. Au programme pour les visiteurs, une compilation à composer entre curiosités « pèrenoëlistiques », découvertes lapones et activités nordiques. Autrement dit, au menu de tout bon séjour en Laponie : passage au village de Santa Claus et pose photo avec Papa Noël, balade en motoneige et/ou en traîneau tiré par des huskies ou un renne, soirée autour d’un feu animé par un chamane, et pourquoi pas aussi un peu de ski de fond ou de piste, etc.

Autant d’attractions qui revigorent, d’ailleurs au-delà de la période de Noël, une économie locale par ailleurs assez sinistrée. Beaucoup d’emplois sont offerts grâce à ces arrivées massives de touristes dans les nombreux hôtels de Rovaniemi. Et l’exclusivité n’en est pas réservée aux locaux : la prise en charge de tout ce petit monde nécessite la collaboration de nombreux saisonniers capables de parler les langues que parlent tous ces arrivants. Alors c’est naturellement que les étudiants étrangers sur place sont sollicités pour jouer le rôle de guides interprètes pour l’encadrement des touristes. En particulier, ce sont les compagnies organisatrices des différentes excursions dans le froid du grand nord (safaris) qui emploient cette catégorie de travailleurs. Sont recherchés tout spécialement les francophones, les russophones, les germanophones, ainsi que dans des mesures ensuite moindres toutes les autres compétences linguistiques.

J’avais eu vent de cet état de fait peu de temps après mon arrivée sur le territoire lapon, puisque je me souviens que lors d’une cérémonie d’accueil des étudiants internationaux organisée par la municipalité de Rovaniemi, un représentant d’une des principales compagnies de safaris avait intervenu pour solliciter les candidatures à de tels jobs des étudiants intéressés. Fin septembre, par curiosité et par opportunité, j’avais donc moi-même déposé des candidatures dans plusieurs compagnies organisatrices des fameux safaris. Et il y a quelques jours, j’étais invité à un entretien dans l’une d’elle. Voilà depuis le vague projet qui avait effleuré mon esprit en septembre devenu perspective concrète en novembre. A suivre…

Commenter cet article