Réchauffement climatique

Publié le par Sylvain

Je l’évoquais déjà il y a une quinzaine de jours, la Laponie vit un drôle de redoux. Le froid est certes très supportable, mais cette douceur inhabituelle a aussi causé la disparition, quasi-totale après une dizaine de jours de redoux, de la neige… C'est assez paradoxal de voir la Laponie ainsi à cette saison, alors même qu'il y a un mois les températures étaient carrément hivernales. Et le problème dépasse bien la Laponie…

Phénomène global

L’Europe n’a jamais connu des températures aussi hautes à cette saison depuis… que les relevés de température sont effectués, autrement dit depuis plus d’un siècle ! En France, les températures sont supérieures de près de 3°C aux moyennes saisonnières. Et, comme je l’entendais récemment dans les médias, « il faut aller en Sibérie ou en Laponie pour trouver des températures négatives en Europe ». Encore que…

En attendant l’or blanc…

Elena, la patronne de ma compagnie de safaris, m’a confié qu’elle était consternée par l’absence de neige, qui retarde gravement le début de la saison touristique. En effet, ici les activités tournent essentiellement autour de l’or blanc. Traîneaux à huskies, motoneige, ski de fond (et de piste), …, sont autant d’activités conditionnées à la présence de neige. Et puis sans neige comment vraiment ressentir l’ambiance hivernale particulière du lieu ? L’homme n’est pas blanc dans toute cette histoire, le réchauffement climatique est ici plus qu’ailleurs perceptible…

Poussé aux extrêmes…

On raconte que l’année dernière déjà, l’entrée en scène de l’hiver avait surpris la Laponie. Non pas comme cette fois en retournant dans les coulisses à la fin du premier acte, mais en se faisant longuement attendre. Il parait que ces anomalies climatiques sont directement liées au réchauffement de la planète. Celui-ci serait même bien plus perceptible en Laponie que dans d'autres régions du monde plus proches de l'équateur... La Finlande est pourtant presque exemplaire en matière de respect de l’environnement. Causes et effets ne se superposent pas géographiquement dans cette affaire ! Encore un paradoxe…

Commenter cet article

Sylvain 19/11/2007 13:58

Merci pour ces précisions scientifiques à mes observations plus thermométriques et visuelles que expertes ;) En effet, l'hiver a été précocément intense [l'année dernière], avant de connaître un étonnant et frustrant redoux. Certains de mes articles et photos de la fin octobre 2006 en rendaient d'ailleurs compte, notamment : http://sylvain-en-laponie.over-blog.com/article-4376575.html

syltty 15/11/2007 17:01

C'est vrai que mi-novembre á fin-décembre a été très doux, mais tu oublies de mentionner que le débute de l'hiver a été incroyable. La période allant de la mi octobre à la mi-novembre a été l'une des plus froides jamais observées. Il faut être tout de même très prudent quand on fait des rapprochements entre réchauffement du climat et période de redoux prolongé. En matière de climatologie, c'est dans la durée et la périodicité qu'il faut prendre en compte les éléments d'un climat. Ca n'est pas pour rien qu'en climatologie on utilise des périodes de 30 ans pour faire des moyennes qui sont là pour caractériser le climat d'une région donnée. Pour être honnête il faut prendre des données sur l'hiver entier avant de parler de d'hiver dous et 30 hivers avant de parler de réchauffement éventuel.

Ceci étant dit je pense aussi que le climat se réchauffe.