Faune et flore lapones

Publié le par Sylvain

Alors que ma tâche de guide va bientôt commencer, il est temps de passer en revue mes connaissances de la Finlande et de la Laponie afin de réfléchir à ce que je vais bien pouvoir raconter à mes chers clients (officiellement, il faut dire « invités » !). Ce mois ci je publierai fréquemment des articles de présentation de la Finlande, comme j’avais d’ailleurs déjà commencé à le faire. Histoire de me constituer de bonnes « fiches pour guide »… En voici une pour satisfaire les passionnés du monde animal et végétal.

Petit inventaire animalier

La Laponie, souvent considérée comme la contrée sauvage du nord de la Finlande, présente à elle seule une grande partie de la faune finlandaise.

Le renne est probablement l’animal le plus emblématique de la Laponie et de la Finlande en général – même si les rennes vivent seulement dans la partie nord du pays. Les rennes ont été domestiqués par les Lapons (ou Sami) mais vivent toujours en liberté, sous peine d’être parfois réorientés vers les sphères de leurs propriétaires.

La Laponie abrite plusieurs mammifères prédateurs, tels que l'ours brun et le glouton, mais également le lynx et le loup, qui y sont protégés.

Le glouton est la seule espèce en fort petit nombre. Il s'attaque aux rennes femelles et aux petits. La perte de rennes par les prédateurs est compensée par une indemnisation. Dans le cas du glouton, le problème est que l'indemnisation nécessite de ramener l'identification de l'animal, portée à l'oreille, alors que les gloutons arrachent la tête du renne, rendant plus difficile la justification de la perte.

L'ours brun fait partie des espèces animales installées en Laponie. Les Sami ont même le droit d'en prélever sur le territoire, à l'exception des parcs nationaux. On raconte qu’on voit parfois des ours bruns s’approcher des villes, au point qu’il faut parfois même agir pour les repousser. Une habitante de la Laponie suédoise me racontait que chaque année, vers le printemps, un ours brun vient rôder tout près de son village, si bien que des habitants ont le loisir de l’apercevoir parfois…

Dans l’eau, on trouve des poissons d’eau douce, tels la perche, le saumon, la truite et le brochet. On trouve également des phoques le long des côtes de la Finlande.

La Laponie abrite des oiseaux aussi, tels le pygargue à queue blanche, ou encore le lagopède, "perdrix des neiges" au plumage blanc et à la queue noire l'hiver, marron l'été, et chassé pour sa viande. Et puis ici les pies, moineaux et autres mésanges bleues sont également fréquemment rencontrés à proximité des villes.

Citons encore le lièvre arctique, le renard arctique et le lemming.

Petit rappel enfin : il n’y a pas d’ours polaires en Finlande, il fait trop chaud ! Vous les trouverez seulement sur la banquise du Pôle Nord, le seul endroit où se trouvent leurs proies, et dépêchez vous d’y aller !

Quelques mots sur la flore…

Les forêts de conifères et de bouleaux représentent 65 % du territoire finlandais, ce qui fait de la Finlande l’une des plus importantes réserves forestières d’Europe. Les forêts sont essentiellement peuplées de conifères, dont une majorité d'épicéas (et non sapins !) et de pins sylvestres jusqu'à une certaine latitude. On trouve aussi des feuillus (érables, ormes...).

Le nord de la Laponie est d'abord le domaine de la toundra, couverture végétale basse, clairsemée et rabougrie, en raison de la courte période sans neige où la végétation peut croître. Outre les mousses (près de 1000 variétés différentes dans toute la Finlande), lichens et autres fougères, cette végétation désertique comporte aussi quelques arbres nains, tels le saule arctique et le genévrier. Mais des feuillustels que l'aulne et le tremble poussent aussi jusqu'à l'extrême nord du pays.

Commenter cet article

TERRET 04/08/2015 20:23

Vos informations me sont précieuses. J'écris et illustre un livre sur la vie du père Noël durant les douze mois de l'année. Même s'il est destiné à faire rêver les petits, leur donner une image réelle de la Laponie, de la faune, de la flore, des températures, de la durée des jours ... est important. Merci à vous !

Sylvain 19/11/2007 14:06

Bonjour, cher Sylvain ! Et merci pour cette rectification précieuse. Si j'essaie de traiter des sujets très variés, il est vrai que je manque parfois d'expertise sur certains sujets ! Alors il est souhaitable et bienvenu que quand c'est nécessaire les visiteurs apportent des précisions. ;)

un autre sylvain 19/11/2007 10:59

Petite rectification sur la flore: les feuillus aulne et tremble poussent jusqu'à l'extrême nord du pays où pins sylvestres et épicéas ne poussent déjà plus.... Et il n'y a pas de sapins ici... Des épicéas.