Université en ligne

Publié le par Sylvain

Quand vous entrez dans les bâtiments de la Lapin Yliopisto (ou université de Laponie), il vous suffit de marcher quelque pas pour accéder à un poste informatique relié à Internet ; les couloirs sont en effet régulièrement bordés de bornes de connexion à volonté. Mais la toile de l’Internet se tisse jusque dans le fonctionnement même de l’enseignement, pour ses élèves comme pour ses professeurs...

Le monde du clic

Weboodi, c’est le petit nom du programme en ligne qui gère le contenu aussi bien pédagogique que pratique et administratif des cours et des examens à l’université. D’abord, cette plate forme virtuelle présente un catalogue des cours (hélas la plupart du temps seulement en finnois…) dispensés à l’université, tel une véritable base de données. On s’y inscrit pour les cours et les examens, on y consulte les emplois du temps et les salles, on y trouve ses résultats aux examens… Un outil indispensable pour élèves et pour enseignants et administration. Mis en place l’année dernière, c’est le nouveau fer de lance du système d’Academic freedom à la University of Lapland. Certes, comme pour le mode d’enseignement lui-même, le petit nouveau – si il est étranger de surcroît – risque de se trouver complètement perdu lors de son premier contact avec le Weboodi. Mais après quelques semaines, on maîtrise sans problème l’engin, et on crie même vive la modernité !

Hilla, c’est le petit nom du logiciel en ligne qui regroupe toute la base de donnée des différentes bibliothèques de l’université et de la ville. En un clic on est renseigné sur l’existence et l’état de disponibilité d’un ouvrage. En un clic toujours il est possible depuis chez soi de réserver un livre ou de prolonger un emprunt. Pas mal, et bien pratique !

Le réseau du renseignement

A la University of Lapland, comme presque partout ailleurs du reste, chaque étudiant dispose d’une messagerie électronique personnelle sur le serveur de l’université. La véritable originalité, c’est qu’ici cette disposition est d’une réelle utilité ! Ainsi, c’est une source d’information indéniable… Plusieurs fois par semaine sont diffusés – notamment à l’encontre des étudiants internationaux (ou « international list ») – des informations intéressantes aussi bien sur la vie de l’université, que sur l’actualité de Rovaniemi et les différentes manifestations proposées. Très intéressant et pratique !

De même, cette boîte mail permet un contact étroit entre professeurs et élèves. Ici, les enseignants répondent – systématiquement – avec grande rapidité aux courriers de leurs élèves. C’est l’occasion de demander un supplément d’information, de fixer (ou repousser !) une date d’examen, d’envoyer un essay, etc. L’échange s’avère vraiment très efficace. Il faut certes dire qu’ici à chaque professeur correspond un nombre d’élèves bien inférieur à ce qui est de vigueur dans les autres pays, en France notamment… Mais toujours est il que si le système fonctionne, c’est parce que chacun s’y implique de part et d’autre. Et puis, parfois, le seul contact avec un directeur de cours est d’ailleurs électronique ! C’est le cas pour les fameux « book exams », pour lesquels il s’agit de lire un ou plusieurs livre(s) pour répondre le jour de l’examen à une série de questions préparée à votre intention – souvent exclusive – par le responsable de la matière concernée.

La University of Lapland est véritablement moderne par l’application des technologies qu’elle met en oeuvre au plus profond de son fonctionnement. Cette université en ligne contribue à développer un mode d’enseignement bien différent de celui des universités centenaires de certains pays…

www.ulapland.fi : le site extrêmement complet de l’université.

Commenter cet article

Sylvain 19/11/2007 14:24

Il est certain, en effet, que la grande modernité du système d'enseignement, ici, incite aussi à une certaine distance dans les rapports humains puisqu'un contact direct peut toujours être substitué par un contact électronique. Bien sûr, cela n'est pas obligatoire, mais peut paraître inéluctable, surtout quand on connait la naturelle timidité des Finlandais. Je crois d'ailleurs que ce système est pratiqué sans scrupule en raison de ce trait si typique de la population finlandaise. Elèves et professeurs trouvent satisfaction dans ce système qui pourrait rapidement exaspérer certains latins, quand bien même il n'a rien de systématique et d'impératif, ne l'oublions pas !

cécile 16/12/2006 10:46

une petite critique... oui car j'en trouve finalement peu dans ton petit article: le système électronique présente de gros avantages (efficacité, interactivité, suivi du travail) et des inconvénients... En effet, je trouve que le contact électronique est un peu froid... non? Comme tu le soulignes, pour les books exams, on ne rencontre souvent jamais son professeur, c'est donc très aseptisé... Les book exams conduisent à travailler pendant de longues semaines seul, et à se rendre a l'examen... seul également! j'ai aussi acquis des automatismes qui, à la fin, me poussaient à poser une question par e mail plutôt que d'aller poser une question à la fin du cours au prof. Ca fait donc très futuriste comme système, mais ca a également ses limites. Ca veut pas dire que le système francais ne devrait pas s'en inspirer (oh que oui...)
j'espère que tout va bien et que tu vas aimer ton nouveau boulot, que je n'ai pas eu l'occasion d'exercer l'an dernier... :)