Visite à l'école

Publié le par Sylvain

A l’occasion de sa semaine internationale, l’école du cercle arctique avait lancé un appel aux volontaires auprès des étudiants internationaux de la University of Lapland pour venir présenter moult pays étrangers et langues étrangères. Répondant à cet appel, j’étais de ceux à se rendre de bon matin au rendez vous pour une journée d’école pas comme les autres. Une école en son climat… il fait environ – 25 degrés ces jours ci !

Bienvenue à l’école du cercle arctique

« L’école du cercle arctique » est, comme l’indique son nom, située sur le cercle polaire arctique, à une dizaine de kilomètres de Rovaniemi. Elle accueille 600 élèves de 11 à 16 ans. L’équivalent d’un collège en quelque sorte. C’est la plus grosse structure scolaire de toute la Laponie finlandaise. Cette semaine, c’est la semaine internationale. Ainsi, chaque jour est placé sous le signe d’un pays. Et aujourd’hui, il se trouve que c’était la journée française. Le menu de la cantine, par exemple, se voulait français, même si je n’ai guère reconnu le caractère français du repas (soupe de légume, et glace en dessert) ! L’école a sa propre radio et, ce matin, à l’ouverture des ondes, quelques phrases en français - avec un fort accent finnois - étaient prononcées par des élèves.

 

Si le but de notre venue était avant tout pédagogique – présentation plus directe et authentique de langues et cultures étrangères aux élèves - tout était prévu pour que nous aussi puissions tirer enseignement de cette plongée au sein d’une institution étrangère… Ainsi, des élèves parmi les plus âgés avaient été triés sur le volet pour faire visiter individuellement à chacun de nous tous les recoins de l’établissement, avec de temps à autre de petites apparitions dans des salles de classe en plein effort de concentration…

 

A la rencontre des élèves

Après un accueil soigné par les enseignants de l’établissement, la petite dizaine de représentants des étudiants internationaux de Rovaniemi que nous étions s’est trouvée répartie entre plusieurs enseignants afin de nous disperser dans plusieurs cours. Les élèves étaient visiblement avertis de notre venue, et en tout cas respectueux et attentifs à toutes nos interventions. Assez silencieux tout de même, surtout quand ils se trouvaient invités par exemple à dire quelques mots en français ! Mais une fois un peu stimulés, certains s’avéraient de prometteurs apprentis francophones…

 

Quand j’étais invité à intervenir dans les cours d’anglais, alors le niveau des élèves permettait de plus longues conversations, organisées par le professeur par une répartition en petits groupes des élèves, avec pour chacun des groupes le passage à tour de rôle d’un des intervenants étrangers. L’occasion de questionner les élèves sur leur quotidien à l’école et en dehors, et de répondre à leurs éventuelles questions… Si vous demandez un jeune Finlandais ce que lui évoque la France, il vous répondra le plus souvent : la Tour Eiffel, Paris, le vin, la bonne nourriture, le soleil, le football, la convivialité des Français et leur aptitude à sourire et à parler beaucoup (et avec des gestes), les beaux paysages…

Dans la peau du maître…

Pour finir la journée, Katrina, l’enseignante de Français, me suggérait le l’accompagner dans son dernier cours de la journée, avec les plus jeunes élèves, âgés de 11 ans. Après quelques échanges avec la classe, essentiellement en anglais, ce qui n’empêcha pas de leur glisser quelques mots de vocabulaire français au fil de la conversation, Katrina me proposa de mener la leçon du jour, concernant les noms des fruits. J’eus le plaisir de trouver un public véritablement intéressé, concentré et percutant. Après quelques minutes et de nombreuses vérifications, l’ensemble du groupe semblait avoir mémorisé les noms des différents fruits présentés, et la plupart du temps avec la prononciation adéquate !

 

 

Très bon moment passé en cette très froide journée à l’école du cercle arctique. Et puis l’hypothèse d’y revenir. Katrina, l’enseignante de français, a trouvé très intéressante pour son cours et ses élèves la venue d’un francophone pour échanger avec les jeunes finlandais… Il se pourrait donc qu’à l’avenir nous organisions d’autres visites de ma part !

Publié dans Ma vie en Laponie

Commenter cet article