Latitude 66.33

Publié le par Sylvain

Rovaniemi, la ville du Père Noël, sur le cercle polaire. Voilà le double qualificatif bien souvent utilisé pour la capitale lapone. Mais quelle est donc la particularité de cette fameuse ligne (imaginaire ?) dont le passage serait si mystérieux ? Il y a d’abord de complexes questions de position, d’inclinaison, de rotation, etc. Selon les scientifiques, le cercle polaire arctique n'est pas une frontière climatique. Néanmoins, c’est une ligne très symbolique pour la luminosité. Explications…

Ce qu’en dit la science

Le cercle Arctique est l'un des cinq parallèles principaux indiqués sur les cartes terrestres. Il s'agit du parallèle de latitude 66°33' 39" nord. La position du cercle Arctique est déterminée par l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre par rapport à l'écliptique. Cet angle n'est pas constant et suit des cycles de périodes diverses. À cause de la nutation, l'inclinaison oscille de 9° (environ 280 mètres à la surface) sur une période de 18,6 ans. Le cycle principal possède une période de 41 000 ans et une amplitude de 0,68°, soit 76 kilomètres à la surface. Actuellement, l'inclinaison diminue d'environ 0,47° par an et le cercle Arctique se déplace vers le nord de 14 mètres par an…

Conséquences concrètes

D’un point de vue plus romantique, la latitude 66°33 est la latitude la plus méridionale sur laquelle il est possible d'observer le soleil de minuit. En effet, entre le cercle polaire arctique, au nord, et le cercle polaire antarctique, de latitude 66°33 sud, le Soleil se lève et se couche quotidiennement. À minuit, au nord du cercle arctique, le soleil, en plein été, reste à l'horizon, alors qu'en hiver il ne s'y lève jamais. Aux pôles, le soleil ne se couche pas pendant six mois et ne se lève pas pendant les six autres. Pendant l'hiver, l'hémisphère nord étant incliné à l'opposé du soleil, la courbure de la Terre engendre une zone d'obscurité permanente, centrée au pôle Nord, qui commence à se former à l'équinoxe d'automne (22 septembre), atteint son apogée au milieu de l'hiver, puis diminue et disparaît à l'équinoxe de printemps (21 mars). C’est la fameuse « nuit polaire », déjà décrite sur ce blog, et étroitement liée à la question de la latitude. Pendant le reste de l'année, l'hémisphère nord est incliné vers le soleil et une zone de clarté enveloppe le pôle en permanence.

Cousins latitudinaux

Le cercle Arctique traverse la Norvège, la Suède et la Finlande, mais aussi la Russie, les États-Unis (Alaska), le Canada, le Danemark (Groenland) et l’Islande. Globalement, les territoires situés plus au nord que le cercle Arctique sont peu habités. Les plus grandes villes sont Mourmansk (325 100 habitants) et Norilsk (135 000 habitants), toutes les deux en Russie. Tromso en Norvège possède 62 000 habitants, à peu près autant que Rovaniemi, située légèrement au sud de la ligne.

Commenter cet article