La Finlande du sport

Publié le par Sylvain

Le sport est une sorte de passe temps national en Finlande. Il faut le considérer comme un sujet majeur autant par ce qu’il révèle sur le mode de vie finlandais que par la performance remarquable des sportifs finlandais dans plusieurs disciplines…

Préférences sportives nationales

La discipline sportive la plus populaire en Finlande est sans doute le hockey sur glace, également une des plus pratiquées. Viennent ensuite en terme d’audience la Formule 1 et le football. Toutefois, l’équipe nationale de football ne s’est jamais qualifiée pour aucun championnat du monde ou championnat d’Europe. La pratique du football reste très populaire en Finlande.

Les Finlandais sont fervents de sports mécaniques, notamment de course automobile. Ainsi, chaque année, le premier week-end du mois d’août, se déroule dans le centre de la Finlande le fameux Rallye de Finlande, qui constitue une épreuve du championnat du monde des rallyes. Les pilotes finlandais dominent à outrance cette épreuve, puisqu’en 55 éditions la victoire a échappé à l’un deux seulement à 6 reprises. Le pilote finlandais Marcus Grönholm (actuellement chez l’écurie française Peugeot) a déjà remporté deux titres de champion du monde, mais subit désormais la domination du Français Sébastien Loeb… Avant eux, le Finlandais Ari Vatanen – qui vit désormais en France tout en faisant de la politique en Finlande – s’était illustré dans la même discipline dans les années 1980. Et puis deux pilotes finlandais se partagent le record d’être quadruples champions du monde des rallyes, Juha Kankkunen et Tommi Mäkinen. Côté formule 1, les Finlandais sont également très présents, et souvent sur le podium, avec notamment le pilote Kimi Räikkönen, fraîchement arrivé chez Ferrari, où il effectue une excellente saison. Le Finlandais Mika Häkkinen avait lui aussi ces dernières années porté haut les couleurs de la Finlande dans la discipline.

Sports nordiques à tous les niveaux

En hockey sur glace, l’équipe nationale finlandaise, créée en 1928, est considérée aujourd’hui comme la quatrième meilleure du monde. Mais ce classement reste dominé par la Suède, avec laquelle la discipline déchaine une âpre rivalité côté finlandais. Les matches Suède – Finlande sont toujours des événements de grande ampleur patriotique. Si la Suède remporte la confrontation le plus souvent, les victoires finlandaises donnent lieu à des flambées de joie dans tout le pays ! L’équipe de Finlande a participé à de très nombreuses compétitions mondiales, effectuant la plupart du temps des résultats honorables, mais ne remportant dans toute son histoire qu’un seul titre, celui de championne du monde en 1995 (juste devant la Suède !).

Le ski est aussi une discipline sportive très importante dans ce pays nordique. Le ski de fond se pratique dans tout le pays durant la longue période d’hiver, dès le plus jeune âge jusqu’au plus avancé, et sert aussi bien de pur loisir que de moyen de déplacement. On skie dans la rue, dans la forêt, sur les lacs et rivières… Le saut à ski concerne lui plus précisément les compétiteurs, qui peuvent s’entraîner toute l’année sur les nombreuses rampes de saut à ski du pays. Rovaniemi est réputée pour la discipline. Quant au ski alpin, il est praticable tout l’hiver sur les collines de Laponie (Levi, Ylläs, Luosto, Ruka, Kuusamo, etc.), dans des conditions souvent glaciales. Les champions de ski finlandais sont nombreux, en ski alpin et biathlon, mais surtout dans deux disciplines fétiches, le ski de fond et le saut à ski. Lahti, dans le sud de la Finlande, a accueilli à six reprises les championnats du monde de ski nordique, qui regroupent le ski de fond, le saut à ski et le combiné nordique (comportant du ski de fond et du saut à ski en individuel et par équipe). Rovaniemi a accueilli il y a deux ans les championnats du monde junior de saut à ski.

La Finlande olympique

En 1952, Helsinki accueillit les Jeux Olympiques d’été (aux dépens des autres villes candidates, notamment Los Angeles, Chicago ou Amsterdam), après l’annulation de ceux de 1940 qui devaient se dérouler dans la capitale finlandaise. L’URSS et Israël participent alors à leurs premiers jeux olympiques. On retient de cet événement la construction de deux villages olympiques, l’un pour les représentants du bloc de l’ouest, l’autre pour ceux du bloc de l’est. Au tableau des médailles, la Finlande arriva en 8ème position, juste d’arrière la France, tandis que les Etats-Unis arrivèrent en tête, suivis de l’URSS. Puis, en 1983, et plus récemment en 2005, la capitale finlandaise accueillit les championnats du monde d’athlétisme. L’athlétisme s’avéra une discipline où les Finlandais brillèrent jadis… Parmi les plus fameux athlètes finlandais des temps passés, on peut citer Hannes Kolehmainen, Paavo Nurmi et Ville Ritola qui, à eux trois, ont remporté 25 médailles olympiques de course de fond. Ils sont considérés comme étant les premiers d'une génération de grands coureurs de fond finlandais, surnommés les "Finlandais volants" (notamment aux Jeux Olympiques de 1928). De nos jours les performances des athlètes finlandais sont plus mitigées…

Selon beaucoup, la réussite sportive finlandaise se trouve surtout dans le sport de la santé, pratiqué au quotidien. Plus de 90% des Finlandais déclareraient faire du sport, et cette affluence s’affiche aussi sur les pistes cyclables – où se côtoient cyclistes et marcheurs nordiques (avec les fameux bâtons, une pratique héritée parait il de l’entraînement d’été des skieurs) – ou dans les piscines…

Commenter cet article