Quelques mots sur l'architecture finlandaise

Publié le par Sylvain

Il parait que les Finlandais seraient assez prompts à discuter – pour ne pas dire débattre ! – architecture entre eux, d’autant que la Finlande est considérée comme une grande nation d’architecture… N’étant moi-même que peu éclairé en la matière, je me suis renseigné sur les grandes tendances et un grand nom parmi les grands, Alvar Aalto, qui contribua largement au dessin de la reconstruction de Rovaniemi…

Modernité, urbanisme et architecture en Finlande

En matière de construction ou d’habitation finlandaise la première image qui vient à l’esprit est celle de ces petites maisons de bois rouge aux fenêtres blanches, en bordure de l’eau. En effet, elles sont nombreuses, à Rovaniemi comme ailleurs. En Laponie, ces constructions colorées peuvent être considérées comme une réponse à la recherche d’exploitation de la luminosité qui, rare en hiver, inonde tout en été. Néanmoins, elles s’apparentent à un modèle de construction individuelle, tandis que les caractéristiques profondes de l’architecture finlandaise doivent sans doute être plutôt recherchées dans les choix de style pour l’aménagement des espaces urbains, notamment au sud du pays. Près de 90% des constructions finlandaises sont postérieures à 1920, si bien que des tendances – déterminées notamment par la planification urbaine des années 20 – émergent et donnent une certaine unité à l’architecture finlandaise.

Culture de la simplicité associée à un grand respect de la nature

Quelque soit leur situation, leur taille, leur conception, l’époque de leur réalisation, les constructions suivant l’architecture finlandaise tendent toutes à répondre à de forts enjeux sociaux et environnementaux. Elles se comprennent dans le cadre d’un pays où le rapport à la nature incite à une simplicité des formes, très adaptée aux forts enjeux écologiques, et issue de la vénération accordée à la mer et aux lacs. De plus, en Finlande la culture architecturale semble au service de l’usager, s’appuyant de surcroît sur un fonctionnalisme des formes. Le bois est un matériau renouvelable que le sol finlandais produit en abondance. Plus facile à utiliser que la pierre, il a aussi été le premier matériau de construction utilisé.

Alvar Aalto, architecte référence de ces tendances.

L'architecte finlandais Alvar Aalto (1898-1976) est la principale figure du design finlandais, dont il est tantôt qualifié de théoricien principal, de meilleur ouvrier, ou encore de magicien des formes. On le range souvent, avec Le Corbusier et d'autres, parmi les géants de l'architecture mondiale du vingtième siècle. Visionnaire, il opéra un croisement harmonieux entre deux qualités, beauté et utilité. Cette équation s’avère depuis typiquement finlandaise ; de façon générale, on reconnaîtrait un objet finlandais (ciseaux Fiskars, mobiles Nokia…) à sa beauté et à son utilité. Aalto s'intéressa de près au pragmatique, au concret, et tout autant à la vie des hommes. Selon lui, un architecte n'a rien fait s'il n'améliore pas leur confort. Il était à la fois architecte d'extérieur et architecte domestique, ces deux dimensions étant pour lui indissociables. Les réalisations d'Aalto sont très nombreuses, notamment le Palais Finlandia (inauguré en 1971). De 1961 à l'inauguration, l’architecte donna le meilleur dans cette oeuvre. Le Palais Finlandia est depuis investi d'une dimension patriotique et sentimentale forte pour les Finlandais.

La sensibilité des Finlandais à l'architecture – vécue comme une véritable préoccupation – est probablement due à Aalto. En un faisant un des Beaux-Arts, il a donné au design, désormais domaine à part entière de l'architecture, ses lettres de noblesse.

Commenter cet article