Gastronomie finlandaise

Publié le par Sylvain

Alors que l’aventure arrive à l’heure du dessert, voici une petite compilation de gastronomie finlandaise.

Généralités sur la table finlandaise

La cuisine traditionnelle finlandaise a été fortement influencée par les cuisines suédoise, allemande et russe. Il y a cependant des différences et des singularités. Par exemple, les plats finlandais ont tendance à être moins sucrés que les plats suédois, et les Finlandais utilisent moins de crème smetana que les voisins russes. Le petit-déjeuner traditionnel, très consistant, est un vrai repas. Le déjeuner, qui est un repas assez léger, rapide et peu formel, est en général consommé autour de 11h30, « là où on est ». Le dîner est pris entre 17 heures et 18 heures, à la maison.

Cueillette au menu

Les baies des bois (essentiellement les airelles, mais aussi la fameuse mûre des marais dans le nord du pays) cueillies parfois à la main par les consommateurs eux-mêmes constituent un accompagnement fort apprécié de tout bon repas finlandais comportant par exemple de la viande de renne ou tout autre plat de résistance. Jouissant du « droit de tout à chacun » - de se déplacer librement et de cueillir divers produits de la nature sur les terres d’autrui – les Finlandais sont friands de longues cueillettes où l’on associe la récolte des baies à celles des champignons (la crainte de la toxicité de ces derniers semble peu marquée chez ces individus souvent connaisseurs…). Ces victuailles deviennent dès lors des accompagnements incontournable de la gastronomie finlandaise.

Carte des viandes

Quant à la viande du fameux cervidé lapon, justement, attention, elle ne constitue en rien la pitance quotidienne de chaque brave Finlandais ! C’est un mets de luxe, que l’on consomme pour les grandes occasions ou alors à la période où les rennes ont été fraîchement abattus (généralement, à l’automne). Le reste de l’année, la viande de renne est congelée. Les Finlandais sont friands de variantes comme par exemple le cœur de renne séché, goûteux et élastique (merci Santeri pour la dégustation !). Par ailleurs, le gibier est couramment consommé, d’autant que la chasse reste – quelque soit sa possible contradiction avec la modernité présumée des Finlandais – très pratiquée dans ce pays de vastes forêts où les activités de nature sont si prisées… Côté viande, toujours, les « boulettes » en tout genre semblent très appréciées, les « makkaras », saucisses locales, également. La viande la plus surprenante – et atypique et peu répandue – que l’on peut trouver parait il – sous forme de conserves – est celle… d’ours (la chasse à l’ours est ouverte de fin août à fin octobre, mais très précisément réglementée) !

Mangez du saumon !

En Finlande, mange-t-on beaucoup de poisson ? Attention, ce cliché répandu provient d’une confusion entre Finlande et Norvège. Si, en effet, cette dernière, pays de pêcheurs, est le temple de la consommation de poisson et notamment de saumon, la situation est différente en Finlande, où la pêche est une activité plus réduite, tandis que la chasse, par exemple, a une plus grande importance. Toutefois, oui, comme dans tout bon pays nordique, on trouve facilement du saumon, et sous des formes étonnamment nombreuses (cuit, cru, fumé, assaisonné…). Beaucoup de gastronomes Finlandais ont d’ailleurs l’habitude de le préparer eux-mêmes, en emballant des tranches de saumon cru assaisonnées de gros sel et d’herbes dans du papier et en conservant le tout environ 24 heures au réfrigérateur avant de savourer le résultat, raffiné, il est vrai ! Outre le saumon, les différentes sortes de harengs de la Baltique sont bien appréciées. Le poisson est souvent accompagné de pommes de terre. L’été, les écrevisses sont très prisées, à la pêche puis à la dégustation. Les dîners d’écrevisses au bord d’un lac à la lumière de la nuit d’été sont des moments savoureux et synonymes de décontraction en cette période de vacances.

Boulangerie-pâtisserie

Le rayon boulangerie se décline en une grande variété de pains. Les Français sont réputés rois de la baguette, mais les Finlandais peuvent largement rivaliser en quantité de mie engloutie, car le pain est bel et bien un aliment incontournable, pour eux aussi ! Leur consommation présente toutefois une plus grande diversité de formes, arômes (seigle, orge, avoine…), textures, couleurs, et bien sûr de goûts. Les variantes sont bien souvent aussi régionales. Les pains se conservent plusieurs jours, et sont généralement vendus emballés et en tranches. Mais beaucoup de Finlandais apprécient de cuire eux même leur pain, et le four domestique rencontre un succès réel. Le pain se consomme souvent beurré, et/ou accompagné de charcuterie ou de fromage. La pâtisserie finlandaise (en grande part héritée de Russie), elle, est probablement moins créative que la pâtisserie française qui resplendit des tables raffinées des grands restaurants jusqu’aux étales appétissantes des fameuses pâtisseries de quartier… Néanmoins, les Finlandais sont friands de créations pâtissières, à commencer par le gâteau le plus commun, sans doute, le fameux « pulla », petite brioche ronde souvent garnie de confiture ou de baies, et dont l’usage est de la déguster à divers moments de la journée accompagnée d’une tasse de café (à l’instar des Français et des Italiens, les Finlandais sont grands consommateurs de la fameuse boisson chaude !).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

c moi 14/01/2015 11:55

a quelle heure mangent les finlandais !!?

anonyme 16/02/2015 13:10

ils mangent pas ^^