Dans le répertoire finlandais

Publié le par Sylvain

Récemment, je citais Lordi, le nouveau monstre-vedette au passeport finlandais… D’autres grands noms de la musique internationale sont d’ailleurs également finnois. Au-delà de ces célébrités, la Finlande incarne aussi certains genres musicaux, et présente une scène très riche…

Célébrités nationales à renommées internationales

Peut être méconnu en France, le compositeur classique Jean Sibelius (1865-1957) est bel et bien l'un des Finlandais – bien que suédophone - qui symbolisent le mieux la naissance de l'identité nationale. Il composa notamment son célèbre « Concerto pour violon », qui reste la plus jouée de ses œuvres, mais surtout ses sept Symphonies (il en détruisit une huitième). Celui que certains surnommaient « le plus ennuyeux des musiciens sérieux » est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands symphonistes du début du XXe siècle. Il mourut alcoolique mais à un âge très avancé. A Helsinki, une prestigieuse académie porte son nom et forme les nouveaux musiciens.

Depuis 1996, le groupe finlandais Nightwish a incarné et fait gagner en popularité le métal symphonique, un mélange de claviers et de chant classique sur du métal. Son énergie instrumentale, ses mélodies mystérieuses, la voie puissante de sa chanteuse s’avèrent en harmonie parfaite avec la Finlande des forêts, des lacs et de la nuit polaire. Un charme tout finlandais selon moi, mais qui rayonne bien au-delà… Aujourd’hui, même si la chanteuse Tarja Turunen a été exclue du groupe et commencé une carrière solo en tant que chanteuse classique, Nightwish poursuit son succès avec cette année la sortie d’un nouvel album.

Autre groupe finlandais, créé en 1993 par cinq membres issus de l'Académie Sibelius d'Helsinki, Apocalyptica s’inscrit lui dans le genre du métal classique. La musique du groupe - dont la particularité est d’être principalement composé de violoncelles - se caractérise par un jeu original d'influences russes et orientales.

Inutile de revenir à Lordi, fameux groupe de hard rock et heavy metal, qui développe cette esthétique particulière consistant à faire toutes ses apparitions publiques déguisés en monstres, et déjà inscrit dans l’Histoire bien sûr pour sa victoire surprise au Concours Eurovision 2006.

Outre Nightwish et Apocalyptica, la scène finlandaise de rock et de metal s’est illustrée par le succès jusqu’en Europe et aux Etats-Unis de groupes tels Amorphis, Waltari, Stratovarius, Kotipelto, Sentenced, Sonata Arctica, Children of Bodom, Charon, Sunrise Avenue, The 69 Eyes et surtout HIM, particulièrement populaire dans toute l’Europe du Nord et aussi dans le monde. Un autre groupe musical qui surfe sur une vague de succès est The Rasmus. Leur album Dead Letters s'est vendu dans le monde à 1,5 million d'exemplaires. Dans le genre du rock alternatif, les frères de Von Hertzen Brothers sont très populaires en Europe du Nord (http://www.myspace.com/vonhertzenbrothers).

Du hard rock au tango, en passant par le heavy metal…

Outre ces célébrités nées au pays, la Finlande résonne musicalement très loin... Si le nombre d’artistes remarquables qui sont - plus ou moins discrètement – finlandais est impressionnant, compte tenu de la taille infime du pays surtout, il faut bien remarquer que la Finlande est le berceau voire le fief de certains genres musicaux. Ainsi, la musique rock, arrivée en Finlande dans les années 1950, s’y est particulièrement bien ancrée. On parle même depuis de « Suomirock ». D’autre part, la musique finlandaise est incarnée par une scène renommée et populaire de metal, phénomène musical partagé avec les autres pays nordiques. Au début des années 80, le metal était encore un genre marginal en Finlande. Mais des groupes toujours plus nombreux – mentionnés précédemment – ont connu le succès hors des frontières du pays et fait de la scène finlandaise l’une des plus novatrices, appréciées et prolifiques d'Europe, voire du monde. Un certain nombre de musiciens de jazz et de représentants du hip-hop sont aussi à signaler. Sans oublier la musique classique, pratiquée par les héritiers de Sibelius.

Une originalité de la musique finlandaise populaire est le tango finlandais, à la croisée entre le tango argentin, pour la musique, et la musique traditionnelle russe, pour les paroles et le chant. Ce tango finlandais fut particulièrement populaire en Finlande durant les années 1940 et 1950, puis effectua un retour dans les années 1990. L'intérêt général pour le passé récent et son enrobage nostalgique donnèrent lieu notamment à une série de films d'Aki Kaurismäki faisant la part belle au tango.

Ouverture et renouvellement de la scène finlandaise

Il faut noter qu’en grande majorité les chanteurs finlandais interprètent leurs titres en anglais, ce qui participe sans doute à leur vocation de renommée internationale, mais contribue aussi à l’oubli de la nationalité de l’artiste. On pourrait également soupçonner le finnois d’être peu mélodieux, à l’instar de l’allemand, par exemple…

Il faut rendre hommage, enfin, à cette multitude de petits groupes – d’artistes parfois très jeunes – qui constituent le terreau très fertile de la scène musicale finlandaise. Clin d’œil ici à mon colocataire italien d’origine, désormais finlandais de cœur, Claudio, auteur-compositeur-interprète (chant et guitare) qui a fondé et/ou participe à pas moins de trois groupes différents à Rovaniemi (Evelen : http://www.mikseri.net/artists/?id=60200 - Kozaks Of Metallishtan : http://www.myspace.com/metallishtan - Stonestorm : http://www.myspace.com/stonestorm). Une pensée aussi pour Verna, chanteuse en langue finnoise, elle, et son prometteur groupe Kuuradio (http://www.myspace.com/kuuradio).

Commenter cet article