Independence Day

Publié le par Sylvain

La Finlande est en fête cette semaine. On peut évoquer le retour de la neige en Laponie, qui est un véritable signe de satisfaction, mais d’abord et surtout, plus nationalement parlant, la fête nationale. Le 6 décembre le pays commémore le Jour de l’indépendance. Petite leçon d’histoire et de tradition nationale…

89 ans en arrière…

Depuis le Moyen Âge, la Finlande constituait une partie du royaume de Suède. C’est en 1809 qu’elle passa sous souveraineté de la Russie en tant que « Grand Duché autonome ». Dans un premier temps respectueuse, cette nouvelle domination par le grand voisin – de l’est cette fois – devint vers la fin du 19ème siècle plus oppressante. Dans le contexte de la seconde guerre mondiale éclatent en 1917 les révolutions russes. A cette occasion, le président du Parlement finlandais déclare l’indépendance de la Finlande le 6 décembre 1917. Depuis, la Finlande a connu d’autres troubles de voisinage avec la Russie, notamment durant la seconde guerre mondiale. Mais cela n’a jamais remis en question son indépendance, dont elle fête aujourd’hui le 89ème anniversaire.

Une fête à symboles

En France comme en Finlande, le jour férié sortez les briquets ! Le 14 juillet a ses pétards, le 6 décembre a ses bougies. Le symbole est plus pacifique, c’est vrai… Historiquement, les événements marqués furent également d’une violence inégale ! Bref… Ce jour de fête nationale en Finlande, il est de coutume pour chaque foyer d’honorer l’indépendance en plaçant – de préférence à l’entrée – deux bougies allumées. J’ai vérifié, la tradition est très souvent respectée ! Et puis bien sûr il est bien vu aussi pour l’orgueil national de dresser partout des drapeaux finlandais. On en voit beaucoup aujourd’hui, c’est vrai. Mais les Finlandais semblent de très loin préférer la discrétion des bougies à l’excentricité du drapeau géant flottant au dessus d’une cheminée !

Un mercredi pas comme les autres

Pour nous autres, étrangers, ce jour de fête nationale a un effet déboussolant. Certes, beaucoup de similarités d’ordre procédural avec nos propres fêtes nationales… Mais en revanche aucune habitude ne nous préparait à voir différemment l’organisation de notre 6 décembre ! Et pourtant… Outre l’université, fermée, la plupart des commerces ont également baissé leurs rideaux aujourd’hui. Les rues sont très calmes, tel un dimanche. Beaucoup de gens, à défaut de tranquillement promener leur chien ou leurs jeunes enfants, sont sans doute devant leur télévision où est retransmise la grande cérémonie d’Helsinki où, conformément à la tradition, la présidente de la République reçoit quelques 2000 convives pour un grand banquet national, sur fond de défilé militaire (et de défilés à revendications diverses pour l’occasion, oui, même en Finlande…).

 

 Voir l'ALBUM "6 décembre : Independence Day"

Commenter cet article